De grandes espérances

Publié le par Emma

J'ai envie de commencer cet article par un message très simple: attention, chef d'œuvre! J'ai découvert ce film par hasard en consultant le catalogue des films Kobba (pour tous ceux qui souhaitent découvrir de belles adaptation de classiques à la télévision, allez faire un tour sur leur site!) et j'ai été attiré par la présence de Gillian Anderson dans le rôle de la très étrange Miss Havisham.


De grandes espérances (Great Expectations) est une mini-série britannique en 3 épisodes de 55 minutes réalisée de Brian Kirk d'après le roman de Charles Dickens Les Grandes Espérances, et diffusée en 2011. Le jeune Pip semble destiné à un avenir sans espoir. Il vit avec sa sœur et le mari de cette dernière dans une forge perdue sur la lande. Son avenir semble tout tracé jusqu'au jour où la mystérieuse veuve Miss Havisham lui demande de se rendre dans son manoir pour devenir le compagnon de sa fille adoptive Estella. Les deux enfants vont grandir et se trouver séparés par les manigances de la veuve. Ayant grandi, Pip travaille à la forge et croit son avenir tout tracé, jusqu'au jour où une lettre arrive. Elle informe Pip qu'un mystérieux donateur lui demande de se rendre à Londres pour parfaire son éducation, et qu'à sa majorité, il lui lèguera toute sa fortune. Ainsi commence le périple de Pip dans la capitale, où son chemin va croiser de nouveau le chemin d'Estella...

J'ai tout de suite aimé l'ambiance qui nous est proposé dans cette adaptation! Je n'ai pas lu le roman de Charles Dickens, mais cette série m'a donné très envie de le faire! Tout d'abord, le visuel est très soigné. On est plongé dès les premières scènes dans une ambiance très particulière avec la brume omniprésente, la forge isolée sur la lande et bien sûr le manoir à l'abandon de la veuve Havisham. J'ai adoré tous les passages qui se déroulent dans cette demeure que l'on sent hantée par de tristes souvenirs et surtout figée, comme si le temps c'était arrêté. L'histoire de cette femme abandonnée par son futur époux le jour de son mariage est poignante et intrigante. C'est assez déroutant de la découvrir, toujours dans sa robe de mariée, dans une maison où rien n'a changé depuis ce triste jour, pas même le gâteau de mariage. Gillian Anderson livre une très belle interprétation, elle se démarque clairement de tous les autres personnages par la douleur qui s'en dégage mais qui malheureusement évolue vers la méchanceté.  Estella est également très bien interprétée, hautaine et froide pour une enfant élevée dans cette ambiance malsaine et devant servir à accomplir la vengeance de sa mère adoptive.

Gros travail également en ce qui concerne la reconstitution, les costumes qui nous plongent sans difficulté dans l'ambiance de cette époque. Une réalisation qui confirme une fois encore que la BBC propose des films de grande qualité.

En revanche, j'ai été un peu déçu par le jeu de l'acteur qui interprète Pip, qui reste trop en surface à mon sens, et aurait pu livrer davantage de profondeur à son personnage, qui doit être bien tourmenté par la tournure des événements. C'est le seul petit bémol que je fais à cette série, ni trop longue ni trop courte à mon goût.

Pour conclure, je dirai que c'est mon coup de cœur du moment, et en me renseignant sur cette histoire j'ai découvert qu'il y a eu également une adaptation qui date de 2014 avec Helena Bonham Carter, donc je pense me laisser tenter!

 

 

De grandes espérances

Publié dans séries et films

Commenter cet article