L'école de la nuit

Publié le par Emma

Fiche technique:

- Auteur: Deborah Harkness

- Titre original: Shadow of night

- Nombre de pages: 923

- Éditeur: Le livre de poche

- Prix: 8,90

Résumé:

Dans ce second volume de la saga, nous retrouvons Diana et Matthew qui, malgré les nombreux avertissements, ont décidé de briser un ancien pacte interdisant aux vampires et aux sorcières de s'aimer. Mais ils n'ont toujours pas percé le secret du fameux manuscrit qui est au cœur de leurs préoccupations, l'Ashmole 782.

Pour ce faire, ils entament un voyage dans le passé qui débute à Londres en 1590. Le problème c'est que Matthew est un très vieux vampire qui a donc vécu à cette époque, où il n'était pas tout à fait le même homme que lorsque Diana l'a rencontré. Pour ses protagonistes de l'époque, autant que pour Diana, le choc des époques va s'avérer difficile.

Diana va donc être confrontée non seulement à un homme dont elle découvre le passé plus que chargé, mais aussi à une époque aux mœurs très éloignés de ceux qu'elle connaît.

Leur voyage va être un long périple, parsemé de rencontres et de découvertes, surprenantes, parfois inquiétantes, mais captivantes!

Mon avis:

Diana et Matthew sont donc de retour dans ce 2ème tome, et nous les retrouvons en plein voyage. Cela va les conduire à bien des rencontres et c'est très instructif pour le lecteur qui en apprend bien plus sur le passé de Matthew, de sa famille et de ses proches. J'ai bien aimé ce choix de l'auteur car grâce à ce voyage dans le temps, beaucoup d'éléments sont mis en lumière.

Il y a peut-être quelques longueurs par moment, au cours de leur périple, mais dans l'ensemble l'histoire reste cohérente et le suspens est toujours bien présent. Il s'agit néanmoins du volume que j'ai le moins apprécié de la trilogie.

J'ai tout de même passé un bon moment de lecture avec ce roman, avec des passages un peu ennuyeux, et d'autres vraiment passionnants. Les personnages sont plein de mystères et de surprises, et le voyage dans le passé permet un renouvellement du style par rapport au précédent volume.

Publié dans chronique

Commenter cet article